linkedin twitter viadeo SENSEE blog.

Les gens qu’on aime. 18 novembre 2015.

Paul­-Henri Masson / Le chocolat des Français

"Flatter la rétine par nos couleurs flashy, chatouiller les papilles par nos saveurs gourmandes."

Paul­-Henri Masson / Le chocolat des Français

Avec son associé Matthieu Escande, ils ont fondé «le chocolat des Français». Ces deux créatifs réunis autour de leur passion pour le chocolat ont choisi d’inventer la tablette qu’ils ont toujours rêvé d’acheter, aussi jolie à l’extérieur que bonne à l’intérieur. Un succès fulgurant, de Paris à Tokyo en passant par Berlin.

Sensee : Bonjour Paul-­Henri, pourrais-­tu nous raconter la genèse de votre projet ?

Paul­-Henri Masson : Outre le fait d’être de très vieux copains, Matthieu et moi avions en commun deux passions : les arts graphiques et le chocolat. Pendant nos études d’art à l’Atelier de Sèvres, nous avions même créé un mini­club d’addicts dans lequel on se réunissait pour déguster des tablettes commandées sur Internet. Assez naturellement, on s’est dit que ce serait chouette d’allier nos deux passions. C’est vrai, après tout, qui aime boire du bon vin dans des gobelets en plastique ? Avec le chocolat, c’est la même chose. On a donc fait appel à notre réseau de copains artistes en leur proposant de travailler sur nos tablettes comme sur des toiles. Ils ont joué le jeu puis tout est allé très vite.

S. : Quel a été le déclic qui vous a fait y croire ?

P-H. M. : Le salon du chocolat de l’an passé ! On a envoyé nos tablettes à l’organisation, ça leur a plu et ils ont accepté de nous prêter un stand gratuitement. On n’avait pas un sou en poche et nous avons donc choisi de parier sur la seule chose que l’on avait en nous, la créativité. Nous avons fait de notre stand une galerie d’art en exposant 200 tablettes « originales ». Les retours ont été fantastiques. Nous avons rapidement été soutenus sur les réseaux sociaux comme Instagram, grâce à des followers comme Charlotte Le Bon ou Joey Starr. Aujourd’hui, nous sommes suivis par plus de 46.000 personnes.

S. : Y a­-t-­il eu une rencontre déterminante dans votre aventure ?

P-H. M. : Oui, Jacques. C’est grâce à lui que nous nous sommes dit : « notre projet est réalisable ». Chocolatiers de père en fils, Jacques a l’amour de la matière et nous aide à concrétiser nos recettes puis à les fabriquer à échelle humaine, sans que l’on ait eu besoin d’investir des millions. C’est un peu comme un oncle, il connaît son travail mieux que personne et n’hésite pas à nous gronder quand il n’est pas d’accord.

S. : On voit de plus en plus de duos se lancer dans des projets de start­up, comment se passe la collaboration au quotidien, surtout avec son meilleur ami ?

P-H. M. : C’est fantastique car il y a une relation de confiance, de compréhension innée, qui nous aide beaucoup pour avancer. Après, c’est comme dans un couple, la communication est essentielle si l’on veut qu’il s’inscrive dans la durée !

S. : A quoi ressemblent vos journées en ce moment ?

P-H. M. : Elles ont en commun le fait d’être toutes différentes. Je dirais que la semaine est remplie à 100% par l’opérationnel, et que les soirs et week­-ends sont consacrés au reste. On travaille dur sur nos prochains projets phares, une collaboration avec l’artiste André et une tablette spéciale pour les 150 ans du Printemps. Heureusement, nous venons d’accueillir un nouvel associé, Vincent Muraire, un jeune ultra carré qui canalise les énergies et devrait nous permettre de prendre un peu de hauteur rapidement.

choco-fr-article2

S. : Quand tu as un moment pour souffler, que fais­-tu ?

P-H. M. : Je consomme des expos et des bonnes choses.

S. : Trois endroits dans lesquels tu aimes faire cela ?

P-H. M. : Au Louvre, bien sûr. Certains trouvent l’endroit pompeux car ils essaient de le parcourir de bout en bout. Moi j’adore y aller régulièrement pour découvrir chaque recoin l’un après l’autre. Sinon, côté papilles, j’adore les burgers du restaurant Blend et les sushis de chez Bon.

S. : Et si tu devais faire un vœu, ici et maintenant ?

P-H. M. : Nous rêvons de collaborer avec Jean-­Paul Gaultier himself. Si tu nous lis, nous serons ravis de te faire croquer nos recettes !

Retrouvez «le chocolat des Français» sur www.lechocolatdesfrancais.fr.